PKP et l’évasion fiscale

Donc Pierre-Karl Péladeau aurait finalement peut-être participé l’évasion fiscale de Quebecor.

L’article de La Presse

L’entretien de Pierre-Yves McSween avec Paul Arcand

La question n’est pas de savoir si c’est légal ou non, si les autres multinationales font pareil ou pas, si Power Corp a aussi des stratégies ou pas. LA question (que personne ne semble vouloir aborder ce matin) c’est « comment un prétendant au poste de premier ministre va pouvoir défendre les intérêts du public face à la pression des entreprises quand il faudra légiférer sur l’évasion fiscale ? »
Voter PKP, c’est abandonner l’espoir de lutter contre ce fléau qui nous prive de dizaines de milliards de dollars chaque année. Et donc accentuer la pression sur le système de santé, d’éducation, etc. Avec le chiffon de l’indépendance pour faire diversion.
Et ce n’est pas Philippe Couillard avec son compte à Jersey (un autre paradis fiscal) qui menera cette lutte nécessaire.

Laisser un commentaire